Qui était Hélène?

La vie de Hélène

Née en 1974, Hélène a bénéficié d’une éducation internationale privilégiant l’étude, le sens du devoir et la responsabilité sociale. Après des études de droit à la VUB, elle obtint un Master en Relations Internationales et Economie à l’Université Johns Hopkins de Washington, aux États-Unis.

Dès l' adolescence, Hélène s' est distingué par un engagement social fort et un sens aigu de la justice. Au cours de ses études, elle a participé à plusieurs projets de jeunesse au service des populations défavorisées de Hongrie, du Kenya, de l’Inde et du Venezuela. C’est donc tout naturellement que ses études et ses centres d’intérêt l' ont conduits vers ce qui lui tenait le plus à cœur : se lancer dans une carrière humanitaire pour tenter d’améliorer le monde.

Hélène a passé plusieurs semaines au Libéria, envoyée par la Fondation Jimmy Carter, et y a contribué à la rédaction de la nouvelle constitution. Après une période au service de la Direction Belge de la Coopération et un passage dans le monde financier, elle a été envoyée en Afghanistan pour la première fois par Médecins du Monde en août 2002. À Herat, elle vient en aide à des milliers de personnes déplacées (réfugiés intérieurs), installées dans des camps depuis de nombreuses années. En 2003, elle a rejoint la section MSF-Hollande et est partie pour l’Irak en avril, puis en Côte d’Ivoire en juin.

Au printemps de 2004, elle est retournée en Afghanistan, en mai, elle a pris la direction d’une clinique pour tuberculeux dans la province occidentale de Badghis. Elle y était aimée et respectée de tous.

Le sort frappe

Le 2 juin 2004, deux bandits ont tiré sur la voiture de MSF, qui faisait route vers la capitale. Hélène et ses quatre collègues ont été brutalement abattus. La raison du meurtre n’est pas encore connue, mais il y a probablement lieu de chercher la cause dans la criminalisation permanente de l’Afghanistan, où les armes et la drogue représentent toujours une part importante du produit intérieur.

L' organisation Médecins Sans Frontières s’est ensuite retirée de l’Afghanistan. L’organisation était convaincue qu’il était devenu impossible d’assurer la sécurité, l’intégrité et la neutralité de son travail dans ce pays.

Tout au long de ses missions, Hélène a été le témoin d’une grande misère et d’autant de violence. Elle a œuvré pour créer de meilleures conditions de vie pour les populations. Elle les a écoutées raconter leurs tristes histoires. Elle a écrit de nombreux articles percutants qui ont été autant de témoignages. Et puis, surtout, Hélène a été très touchée par le sort des femmes, triples victimes de la tradition, de la maladie et de la violence. C’est à juste titre qu’Hélène, attachée au poste de ‘Humanitarian Affairs Officer’, était fière de pouvoir oeuvrer pour une organisation aussi compétente. Son rôle en tant que chef de projet étant, entre autres, d’assurer à l’équipe médicale un cadre de travail aussi efficace que possible.

Constitution du fondation Hélène De Beir

La Fondation Hélène De Beir fut créé plus tard dans l'année. La Fondation Hélène De Beir soutient l'action humanitaire de Médecins Sans Frontières. MSF est une organisation humanitaire médicale, secourant les victimes de désastres naturels, de guerres, épidémies et famines. MSF est indépendante, impartiale et libre de toute idéologie, religion ou tendance.

La Fondation Hélène De Beir oeuvre aussi à ses propres projets, en souvenir et en touchant les aspiration d' Hélène. Elle continue l'œuvre de ma fille. Je vous invite à mieux connaître cette Fondation, à vous informer à travers ce site, nos brochures et nos publications. Vous pouvez me contacter personnellement, et j' apprécierai beaucoup si vous désirez soutenir cette œuvre.

Soutenir la Fondation Hélène De Beir vous enrichira personnellement, car vous contribuerez à un monde meilleur, un monde pour lequel Hélène s'est battue, jusqu'à sa fin, corps et âme. N'hésitez pas à me contacter. Je répondrai à vos questions, et je tiendrai compte de vos remarques et observations.

Francis De Beir, président